.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 maintenance en captivité des tritons juvéniles...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
angeldead
Fondateur
Fondateur
avatar

Masculin Cancer
Messages : 1545
Points : 3107
Réputation : 3
Date d'inscription : 08/02/2013
Age : 42
Localisation : Allouagne
Emploi/loisirs : Routier
Humeur : bonne

MessageSujet: maintenance en captivité des tritons juvéniles...   Mar 12 Mai - 12:36

maintenance en captivité des tritons juvéniles.


La vie de la plupart des espèces de tritons se compose de trois phases (ou stades) distinctes :

- la première est la phase larvaire, qui suit l'éclosion ;
- la seconde est le stade juvénile, de la métamorphose à la maturité sexuelle ;
- la dernière correspond à l'âge adulte.

La maintenance des tritons adultes dépend principalement de leur espèce, on ne peut pas faire trop de généralités là dessus.
Certaines vivent en eau stagnante presque toute l'année tandis que d'autres vivent en torrent, alors que certaines vont préférer un mode de vie plus terrestre.
J'ai abordé vaguement cette maintenance dans un article précédent, et là j'ai pas trop l'intention d'y revenir.

La maintenance des larves est exclusivement aquatique, et ce chez toutes les tritons.
Bien que certains pondent à terre, les larves se développent toujours dans l'eau. Selon les espèces, les larves auront besoin de plus ou moins de cachettes, de nourriture, de dioxygène dissout, d'une température plus ou moins élevée...
Ont peut cependant se permettre de généraliser leur maintien.
Le logement des larves peut se faire dans de petits aquariums, voire dans des bacs en plastiques. La taille des bacs dépend évidemment de la taille et du nombre des larves.
L'eau se doit d'être propre, et bien oxygénée. Pour cela, il y a deux solutions : soit un diffuseur d'O² dissout ("bulleur") soit des plantes aquatiques.
Je préfère cette dernière solution : un belle touffe de mousse de java (Vesicularia). L'eau est ainsi bien oxygénée, et la mousse de java offre plein de cachettes aux larves.
Elles sont généralement très voraces ; lors de leur première semaine de vie, elles restent en général passives et ne se nourrissent pas. Les premiers repas sont en général composés d'infusoires présents dans l'eau. Il faut ensuite leur offrir des proies vivantes un peu plus grosses : vers grindals, tubifex, daphnies, artémias.
A savoir que les larves d'urodèles sont exclusivement carnivores. De ce fait, la concurrence est sévère, et il arrive fréquemment qu'une larve se fasse arracher un membre par un congénère. En théorie, cela repoussera, donc pas trop de soucis à avoir à moins que cela ne s'infecte. Personnellement je préfère isoler les larves "handicapées" dans un bac spécifique.
Le stade larvaire est variable selon les espèces, et selon les conditions d'élevage.
En général, les espèces du genre Cynops, Notophthalmus, Triturus (et dérivés) mettent de 3 à 5 mois à se métamorphoser.

A l'approche de la métamorphose, une petite partie terrestre est indispensable pour que les jeunes sortent de l'eau.
Elle peut consister en une plante en plastique émergente, un galet, plage de sable, ... arrivé à ce stade là, il faut couvrir la bac d'un tamis en moustiquaire car les jeunes tout juste métamorphosés n'ont aucun souci à escalader les parois du bac (comme leurs ainés d'ailleurs).

Les jeunes tout juste métamorphosés sont donc terrestres jusqu'à la maturité sexuelle pour la plupart des espèces.
On se doit donc d'aménager un bac de type terrestre, humide, aéré et surtout clos : un juvénile peut s'enfuir par le moindre petit trou...
Pour le bien être des animaux, il faut aussi des cachettes : petites écorces, coques de noix, plantes (fausses ou réelles), etc ...
Le nourrissage est souvent problématique. On peut donner des petits vers, comme des vers grindals, des tubifex et des vers de vase vivants. Les drosophiles sont aussi appréciées quand le triton a grandi un peu. A savoir que les juvéniles jeunes souvent les jours suivant la métamorphose.
Le substrat doit toujours être propre et humide. Cela peut être de la sphaigne, tourbe, humus de coco, essuie-tout. Pour les premiers mois, une gamelle d'eau n'est pas indispensable si le bac est suffisamment humidifié.
Quand le triton à bien grandi, on peut l'installer en aquaterrarium (si il s'agit d'une espèce à dominante aquatique, comme les Cynops), avec peu d'eau et une partie terrestre encore conséquente. La transition terre-eau se fait alors naturellement si les animaux sont prêts.


Voilà pour la théorie... j'espère ne rien avoir oublié.

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

2.0.0 Rhacodactylus ciliatus/1.1.0Rhacodactylus auriculatus/2.1.2Rhacotactylus Chaouha/1.1.1 Rhacodactylus leachianus lechianus mont koghis friegel/ 0.1.0 leachianus Nuu ami/0.1.0Rhacodactylus trachycephalus/1.1.0 Rhacodactylus sarasinorum /1.0.0Pogona us giants/ 0.1.0 phyllomedusa vaillanti/


1.0.0 Dogue Argentin/1.0.0 Bouledogue Français /
Revenir en haut Aller en bas
http://rhaco-passion.forumchti.com
 
maintenance en captivité des tritons juvéniles...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bac à élevage simplifié pour Juvéniles
» Arrivée de 2 juvéniles - Besoin de vos lumières !!!
» Bac de grossissement pour discus juvéniles
» Sortie juvéniles 2008
» Crevettes, des juvéniles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Amphibiens :: les salamandres et les tritons-
Sauter vers: